AMP > Aide Médicale

à la Procréation

« On appelle Aide Médicale à la Procréation les pratiques cliniques et biologiques permettant la conception in vitro, la conservation de gamètes, des tissus germinaux et des embryons, le transfert d'embryons et l'insémination artificielle » (art. L2141-1)

 


 

La conception est le résultat d’une alchimie délicate et fragile, qui fluctue dans le temps et allie des aspects biologiques, psychologiques et environnementaux, de manière unique pour chaque femme et pour chaque couple. Chacun est nécessaire, aucun n’est suffisant.

Le temps qu'une grossesse survienne paraît trop court à certaines femmes, certains couples, trop long à d'autres. Chacun a une perception différente de cette durée qui, même brève, paraît pour certain une éternité.

Quelques chiffres :

A 25 ans, les femmes ont 25% de chance de concevoir un enfant à chaque cycle;

A 35 ans, 12%  et à 42 ans 6%.

Après 6 mois de tentative, 80% des couples débutent une grossesse naturellement.

 

15 à 20% de couples consultent pour des difficultés à concevoir un enfant, et l'origine est souvent mixte :

     > Dans 40% des cas la cause est mixte (liée à l'homme et à la femme),

     > Dans 32 % la cause est féminine.

     > Dans 20% des cas, elle est masculine.

     > Dans 8% , elle est indéterminée.

 

La moitié des couples qui sollicitent l’AMP sort de ce parcours sans enfant et 20 % de ceux qui ont consultés conçoivent naturellement, c'est-à-dire sous la couette. Quoi qu'il en soit le principal facteur d'infertilité est l'âge. Voilà pour les chiffres et les statistiques...

Chaque cas est individuel, singulier. Les différents traitements ne font pas de miracles, mais tentent de pallier les problèmes pour chaque couple. Et nous sommes là pour en parler ensemble.


 

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale.